mardi 30 juillet 2013

Le pollen - nourriture saine ?

Une étude récemment publiée sur PLOSONE pourrait - si jamais vous avez encore des cheveux sur votre tête - les faire dresser, boucler voire tomber...

Durant la dite étude, des chercheurs américains ont collecté du pollen à 7 différents endroits pour ensuite analyser sa teneur en pesticides et étudier l'influence de ces derniers sur le développement de la maladie Nosema ceranae chez l'abeille mellifère.

Résultat surprise: 35 différents pesticides ont été détecté dont des fongicides à des doses très élevées et deux insecticides à des doses bien supérieures à la dose létale moyenne ! Bien que les fongicides soient considérés comme des produits plutôt sans risque pour les abeilles, les chercheurs ont constaté que Noséma pouvait se développer plus facilement dans une colonie soumise à des doses élevées de fongicides.

Surprise encore: bien que les colonies d'abeilles mellifères aient été placé à côté de cultures telles que myrtilles, airelles, concombres, courges et pastèques dans le but de polliniser leurs fleurs, le pollen ramené par les insectes à la ruche provenait souvent d'une autre source. (Exception: les cultures de pommiers et d'amandiers dont les grandes surfaces n'offrent guère d'alternatives aux butineuses.) Ceci pourrait confirmer des recherches antérieures concluant que - sur certaines cultures - les abeilles sauvages sont meilleures pollinisatrices !

Autre résultat surprenant: deux fongicides (chlorothalonil et pyraclostrobin) ainsi que deux acaricides utilisés par les apiculteurs dans la lutte contre Varroa destructor (amitraz et fluvalinate) diminuaient d'avantage la capacité des abeilles de résister à des infections de parasites...

Et, pour finir en beauté: les résultats laissent voir qu'une exposition simultanée à de multiples pesticides abaisse la dose létale ou augmente le taux de remérage (changement de reines).

Pour en savoir plus, voici le document :

Crop Pollination Exposes Honey Bees to Pesticides Which Alters Theirs Susceptibility to the Gut Pathogen Nosema ceranae
Jeffrey S. Pettis, Elinor M. Lichtenberg, Michael Andree, Jennie Stitzinger, Robyn Rose, Dennis vanEngelsdorp. July 2013

Photo Eric Tourneret
Bonne lecture!

Et: MERCI Fred de m'avoir transmis le document!!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire