lundi 4 juin 2012


Le  "Bulletin of Insectology" de ce mois vient de publier l’étude « In situ replication of honey bee colony collapse disorder » (cf. message du 6 avril 2012 sur ce blog). Les résultats de cette étude livrent des preuves convaincantes que les abeilles mellifères exposées à des doses sub-létales d’Imidaclopride montrent les symptômes de CCD (Colony Collapse Disorder - effondrement des colonies) et ceci des mois après avoir été exposées à ce neurotoxique.

Elle montre également qu’il est urgent de faire d’avantage de recherches en pleins champs concernant les effets sub-létaux des pesticides (les néonicotinoïdes en particulier).


Bonnes lectures!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire